Si beaucoup de personnes s’opposent à l’utilisation poussée des smartphones, c’est parce qu’ils peuvent créer une dépendance ou causer diverses maladies. Toutefois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a aujourd’hui introduit une application qui peut être utilisée pour détecter et combattre les maladies à un stade précoce.

On s’attend à ce que les médecins et infirmiers se rendent dans les villages éloignés pour dépister les maladies contagieuses et potentiellement mortelles, en mettant l’accent sur la polio et la rougeole, car ces maladies sont répandues en Afrique. Si les résultats des différents tests sont positifs, l’OMS peut être contactée rapidement et facilement via l’application. Le système permet également à l’OMS et aux ministres de la santé de surveiller en temps réel les agents de santé et les soignants qui se rendent dans des régions éloignées et isolées pour aider ceux qui en ont besoin.

L’OMS utilise la technologie du Système d’information géographique sur la poliomyélite (SIG) et la plate-forme informatique AVADAR pour enregistrer les tendances de l’évolution de l’état de santé des résidents et pour identifier à l’avance les éclosions possibles de maladies. Le Dr Mathsidiso Moeti, Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, a déclaré : « C’est l’une des choses les plus passionnantes qui se produisent au Bureau régional de l’OMS en Afrique.

Cette nouvelle technologie montre le chemin parcouru depuis 1996, lorsque Nelson Mandela a lancé la campagne Kick Polio Out of Africa – à une époque où environ 75 000 enfants africains étaient touchés chaque année.

L’application est déjà utilisée dans 43 pays africains, avec le soutien de la Fondation Melinda et Bill Gates. Et à présent par le portail Afrique !