Dieuveil Ngoubou est le fondateur d’Umòja, une entreprise brestoise qui produit des chaussures végétales et éthiques. Le nom de la marque signifiant « Unité » en Swahili, l’idée d’Ngoubou est de créer une marque de chaussures éco-responsables avec tout le savoir-faire Africain, qui pourrait se vendre dans le monde entier.

Le savoir-faire Africain

Umòja est une marque qui vise à valoriser et à protéger l’artisanat traditionnel de l’Afrique de l’Ouest dans le domaine du textile, tout en utilisant des produits naturels. Les baskets sont faites de fibres brutes de bananiers ou de raphia, d’écorce d’arbre, de coton bio filé à la main, de teintures naturelles et de tissus fabriqués par des coopératives d’artisans Africains. De plus, les coopératives d’artisans contribuent à créer de l’emploi, à promouvoir l’artisanat Africain, et à conserver des savoirs-faire traditionnels.

Umòja assure la traçabilité totale des matériaux utilisés pour la fabrication des chaussures. Les produits viennent de 5 pays d’Afrique: la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso, le Sénégal et l’Ouganda. Les chaussures sont ensuite fabriquées au Portugal.

Une marque éthique

Umòja est régulièrement invitée aux différents événements de mode éthique, la marque s’est fait un nom dans ce secteur et connait un important succès. L’objectif de la marque est de proposer des produits « responsables », dont toutes la chaîne de production repose sur des procédés éco-responsables et éthiques. Umòja veille, tout au long de la chaîne de production, à ce que les artisans et fabricants soient correctement payés. La marque a ainsi été reconnue par les deux labels promouvant une consommation responsable: SloWeAre et Une autre mode est possible.

Vers un essor du « consommer autrement »

Umòja, comme d’autres marques de mode éthique, commence à se faire un nom dans la mode internationale. La marque était par ailleurs présente à la Fashion Week de Dakar en juin. Un tout nouveau revendeur à également été récemment inauguré, à San Francisco, en plus de celui déjà existant de Arras, dans le Nord de la France, et de la boutique qui ouvrira bientôt à Paris.

Mais malgré l’essor rapide de la marque, Ngoubou affirme que les ventes resteront en accord avec la capacité de production des coopératives Africaines avec lesquelles ils travaillent. Les baskets ne deviendront pas une production de masse mais conserverons leur mode de production actuel, dans le respect des conditions de travail des travailleurs Africains et Portugais.

Découvrez la boutique en ligne d’Umòja: https://www.umoja-shoes.com/