Roger Milla, né Albert Roger Mooh Miller le 20 mai 1952 à Yaoundé au Cameroun, est un ancien footballeur camerounais qui évoluait au poste d’avant-centre et aura marqué toute une génération mondiale de football après sa participation à la Coupe du monde 1990 en Italie. Il possède également la nationalité française (ce qui est théoriquement strictement interdit par le code de nationalité camerounaise). Il est surnommé « le vieux lion ».

En quelques mots, Roger Milla a parfaitement résumé les exploits hors du commun qui ont rythmé les dernières années de sa carrière. Véritable légende du football camerounais, l’ancien attaquant a marqué l’histoire lors de deux éditions de la Coupes du Monde de la FIFA™ : il est devenu le plus vieux buteur de l’histoire du tournoi en 1990…avant de battre son propre record quatre ans plus tard, à 42 ans. Aux États-Unis, l’inusable Milla évoluait aux côtés de footballeurs qui n’étaient même pas encore nés à l’époque de son premier but dans les qualifications pour l’épreuve suprême, contre le Zaïre, 21 ans auparavant. Certains de ses coéquipiers et de ses adversaires portaient encore des couches-culottes au moment de son premier titre de Footballeur africain de l’année, en 1976.

En Italie, pendant le Mondial 1990, il est devenu instantanément une vedette planétaire, au point d’être invité et célébré partout pendant de nombreux mois. Mais son but inscrit contre la Russie en 1994, alors que le Cameroun fut éliminé dès le 1er tour de la compétition, l’a propulsé au Panthéon des grands attaquants contemporains. Nul n’imaginait un homme capable d’un tel exploit à 42 ans, chose qu’il a réalisée alors que les observateurs internationaux étaient sceptiques sur sa capacité à concurrencer des attaquants plus jeunes comme David Embe, George Mouyémé, Emmanuel Maboangh ou encore François Omam Biyik.