Ibrahim Maalouf vient de sortir son onzième album « S3NS », qui balance entre Orient et Amérique Latine et largement inspiré par la musique cubaine.

Des cuivres percutants, des percussions énergiques rythment ce disque à la fois jazz, pop, rock, mélange des musiques du monde.

Sa musique est un véritable questionnement sur le sens de la vie : il y a inclus des extraits de discours de Barack Obama, de l’ancien président chilien Salvador Allende ou du poète cubain José Marti. Pour Ibrahim Maalouf, Cuba est le lieu où la musique africaine rejoint la musique occidentale.

Né à Beyrouth en 1980, il est l’instrumentaliste le plus populaire sur la scène musicale en France et dans le monde depuis 10 ans. Ses tournées l’ont amené dans plus de 40 pays et on ne compte plus les récompenses obtenues. Pour mémoire, 4 Victoires de la Musique, un Echo Jazz en Allemagne, un César de la meilleure musique de film… Il a été fait Chevalier de l’Ordre du Mérite et Chevalier des Arts et Lettres par le gouvernement français.

Ibrahim Maalouf a également collaboré avec des artistes très divers, M, Salif Keita, Sting ou encore Amadou et Mariam ; il a composé 10 œuvres symphoniques et une quinzaine de musiques de films.

Sa  capacité à colorer sa musique de ses improvisations rend son univers unique : il revendique une volonté de s’ouvrir au monde pour bâtir un univers métissé.