Un aéroport international ultra-moderne va être construit à Kidal, ville désertique située au nord-est du Mali, à 350 km au nord de Gao.

Les travaux ont débuté , le financement est bouclé et l’ouverture est prévue dans huit mois.

Ils sont essentiellement financés par la Mission des Nations Unies au Mali : le coût d’une telle infrastructure devrait s’élever à 3,5 millions de dollars.

La piste de 1800 mètres de long et 40 mètres de large pourra recevoir des vols internationaux ce qui  permettra à la région de Kidal d’être désenclavée.

Le chef du bureau de la MINUSMA (Mission Multidimentionnelle Intégrée des Nations-Unies) souligne que « depuis trois ans, les moyens de transport sur la ville de Kidal ne se font que par hélicoptère », ce qui réduit fortement ses capacités d’intervention.

Cet aéroport répond donc non seulement au besoin opérationnels de la MINUSMA, mais permettra aussi de rapprocher les populations maliennes et de favoriser les échanges commerciaux.