On est toujours friands de success stories… Celle qui a changé sa vie, aujourd’hui, c’est Nogaye Ndiaye Mourgaye. Epouse heureuse, mère comblée, mais surtout fondatrice, directrice et formatrice de talent dans le domaine ongulaire au Sénégal…Voici l’histoire d’une femme accomplie, à qui rien ne prédestinait une telle carrière.

Un parcours scolaire courageux

Nogaye Ndiaye Mourgaye a passé les premières années de sa vie entourée d’une famille modeste non loin du quartier populaire sénégalais de Niarry Tally. Mais pour elle, les études ont toujours été une priorité. Pleine de courage et de volonté, elle effectue donc un parcours scolaire complet, et cumule de nombreux petits boulots en amont. Le baccalauréat enfin obtenu, elle poursuit ses études avec une licence et un master dans le marketing et la communication, domaines dans lesquels elle travaille ensuite quelques années.

Rien ne la prédestinait donc au monde ongulaire. Et pourtant…

Une fière volonté

Cette ferveur de la manucure, Nogaye Ndiaye la doit à une amie française venue au Sénégal pour les vacances. Elle ne se serait en effet peut-être jamais lancée dans une telle aventure si son amie n’avait pas exprimé ses ressentis sur la qualité « médiocre » des services de soins au Sénégal. Touchée dans son amour propre, celle que l’on voyait plus jeune comme un « garçon manqué » décide donc de développer le marché de la beauté ongulaire par esprit patriotique. Cette ambition, c’est donc avant tout une question de fierté nationale.

Et le Sénégal peut bien en être fier ! Quelques années plus tard, après de nombreuses formations sur les techniques ongulaires tout autant que sur les normes internationales, après avoir cru en ses capacités et s’être donné les moyens de réussir, Nogaye Ndiaye Mourgaye gère aujourd’hui une chaîne de manucure nationale. A l’heure actuelle, Onglemania est garant de 3 instituts à Dakar.

Une ambition toujours plus large

Mais Nogaye Ndiaye Mourgaye ne s’arrête pas là. Plus que de simplement pourvoir le Sénégal de bonnes prestations de soins, elle compte également asseoir ces nouvelles connaissances et assurer la qualité des services pour l’avenir. C’est donc dans cette optique-là qu’elle fonde et dirige également Fantaisika, une école de formation en stylisme ongulaire et dans les métiers du look.

« Faire de l’école de formation Fantaisika une université de la beauté ». Et par la même occasion, valoriser les métiers de la beauté. L’objectif est donc de former des professionnels de plusieurs champs différents de la beauté qui soient qualifiés et puissent répondre le mieux possible aux attentes de leurs clients.

Le domaine de la beauté sénégalaise a donc un bel avenir !