Originaire du Cameroun, le créateur de mode et styliste Mason Ewing a prouvé au monde entier que la mode est accessible à tous. Ayant perdu la vue à l’âge de 14 ans, Mason Ewing a su intégrer son handicap dans ses ambitions de carrière et se faire un nom dans la mode et le cinéma.

Le parcours de Mason Ewing, du Cameroun à la France

Mason Ewing est né en 1982 à Douala, au Cameroun. Sa mère, mannequin, styliste et couturière, décède alors qu’il n’a que quatre ans. Il est alors recueilli par son arrière-grand-mère, puis il part vivre chez son oncle et sa tante, en région Parisienne, où il grandit dans un cadre particulièrement difficile et est maltraité et torturé par sa famille. Il perd la vue en 1996 des suites de ces maltraitances. Aujourd’hui, il reconnait ce passé douloureux comme étant sa force, ce qui l’a poussé à suivre ses rêves et à devenir ce qu’il est.

A sa majorité, il décide de se lancer dans la mode, en hommage notamment à sa mère qui rêvait de créer sa propre maison de couture. Malgré son handicap, il persévère et crée sa propre ligne de vêtements. Il se fait alors remarquer par plusieurs personnalités, tels que Olivier Lapidus ou Laurent Petitguillaume qui vont l’épauler dans sa carrière.

Des créations pour tous

Mason Ewing crée aussi bien du prêt-à-porter, que de la haute couture et de la lingerie féminine. Le « bébé Madison », emblématique de ses créations, se veut représenter le multiculturalisme. Ses yeux bleus, sa peau métissée, ses cheveux blonds et ses yeux bridés crée un bébé qui rassemble toutes cultures et toutes origines. Le souhait de Mason Ewing est de créer une mode pour tous, qui envoi un message d’espoir et d’égalité.

En ce sens, ses vêtements comportent également des inscriptions en braille, afin que les malvoyants puissent, au toucher, connaitre la couleur du vêtement, ainsi que l’activité du bébé Madison qui est représenté dessus ; que ce soit un sport, ou toute autre type d’activité. Mason Ewing est partit du constat que beaucoup de malvoyants ne peuvent pas s’habiller eux-mêmes puisqu’ils ne peuvent pas voir ce qu’ils achètent et portent. En mettant du braille sur ses vêtements, il entend donner cette autonomie supplémentaire aux personnes malvoyantes.

Un prodige présent sur toutes les scènes

En parallèle de ces créations de mode, Mason Ewing se passionne également pour le cinéma. Il lance notamment la série pour enfants Les Aventures de Madison. En 2011, il s’installe aux Etats-Unis et y crée la Mason Ewing Corporation dans laquelle plusieurs projets de mode et de cinéma voient le jour. Il revient en France quelques années après pour y poursuivre ses projets, et continuer à travailler sur ses séries et courts-métrages. Il souhaite en parallèle encourager le développement du cinéma en Afrique, comme en témoigne son long-métrage « Coup de Foudre à Yaoundé », tourné dans la capitale Camerounaise.

Proche également du milieu du football français et camerounais, il souhaite désormais s’investir dans le développement du football au Cameroun et en Afrique.

Il est parrain de l’association Le Refuge, qui accueille des jeunes homosexuels rejetés par leurs parents, et est récemment devenu ambassadeur de Handicap International.