Aujourd’hui, les kaftans sont populaires dans plusieurs régions du monde. Cependant, ce vêtement reçoit une attention toute particulière au Maroc – où on le porte quotidiennement mais aussi lors d’évènements officiels, selon le tissu qui le compose. Un kaftan est une robe à longue manche, avec un décolleté plongeant, souvent recouvert par des broderies.

Le mot « kaftan » provient du perse et existait déjà en 600 avant JC. C’était un symbole de l’impérialisme dans le passé – par exemple, les sultants Ottomans portaient régulièrement des kaftans. La première fois que l’on parle de kaftan au Maroc est au 16ème siècle. Le vêtement arriva au Maroc avec l’immigration des musulmans et des juifs venant d’Andalousie. La robe est donc marquée par l’influence de plusieurs cultures. En Europe, la vente de kaftan a commencé au milieu du 20e siècle. Aux Etats-Unis, le kaftan est rapidement devenu un « must » en raison de son apparence exotique et le confort qu’il procure. Le vêtement était surtout porté par les gens qui suivaient la mouvance Hippie. Même les Beatles étaient impressionnés par la robe après leur tournée en Inde.

 

Un habit aussi pratique qu’esthétique

Le kaftan est unisexe. Il est caractéristique des régions les plus chaudes de l’Afrique, car il permet d’aérer le corps et ainsi de baisser la température. En aucun cas il ne faut confondre le kaftan avec la traditionnelle djellaba marocaine. Même si les deux pièces se ressemblent, la principale différence est la capuche présente sur les djellabas.

Voir aussi notre article : Le savoir faire du Wax en Afrique 

Les kaftans sont également portés dans des évènements particuliers, comme les mariages. Dans certains cas, les kaftans fait-main sont commandés pour correspondre au style de la personne. De nos jours, on peut régulièrement voir des kaftans foulés les tapis rouges, grâce aux designers Tom Ford et Ellie Saab. Au fil des années, la robe est devenue moins chère, ainsi aujourd’hui presque tout le monde peut en avoir une dans sa garde-robe.