Des centaines de Sénégalais ont accueilli avec enthousiasme le dirigeant de la Chine le 21 juillet à Dakar. Beaucoup portaient des tee-shirts représentant le président chinois Xi Jinping et son homologue sénégalais, le président Macky Sall. Il avait déjà accueilli Xi Jinping avec les honneurs militaires.

Après avoir s’être entretenu avec Macky Sall, le président chinois a indiqué qu’il avait été trois fois en Afrique, mais cette visite a été la première à être avec un président de l’Afrique de l’Ouest. Xi Jinping a exprimé son optimisme sur le développement futur des relations sino-africaines : « Lors de chacune de mes visites en Afrique, j’ai vu le dynamisme de ce continent et les espoirs de son peuple pour le progrès et le développement »

La Chine : une alternative aux États-Unis

Aucun pays dans le monde ne fait autant autant de commerce avec la Chine que les pays africains. Ainsi, la stratégie de la République Populaire diffère fortement avec celle des Etats-Unis, dont le président Donald Trump a jusqu’ici montré peu d’intérêt pour l’Afrique.

Au Sénégal, la Chine a investi plus de 100 millions de dollars l’année dernière. Ce chiffre a été mentionné par l’ambassadeur de Chine en Afrique de l’Ouest, Zhang Xun, en mars dernier. Les projets financés comprenaient une autoroute entre la capitale, Dakar, et la deuxième plus grande métropole du pays, Touba, ainsi qu’un parc industriel près de Dakar.

Un soutien financier important pour l’Afrique

« Le Sénégal est content du rôle qu’assume la Chine en Afrique », a déclaré le président Macky Sall après la rencontre avec M. Jinping, ajoutant : « En raison de sa contribution à la paix et à la stabilité – mais aussi à cause de son soutien financier ».

L’Afrique connaît actuellement un boom dans les projets d’infrastructure réalisés et financés à bon marché par la Chine. Ils font partie de l’initiative « Belt and Road » chinoise visant à créer un réseau de transport reliant la Chine par l’eau et la terre avec l’Asie du Sud-Est, l’Asie centrale, le Moyen-Orient, l’Europe et l’Afrique.C