Malgré une atmosphère pesante, Portail Afrique vous prodigue quelques conseils pour vous occuper pendant le confinement. Et quoi de mieux que de découvrir ou redécouvrir quelques chefs d’œuvre du 7ème art ? Nous vous proposons aujourd’hui la liste des 5 meilleurs films africain, selon Sens Critique.

Bon visionnage !

5ème place : Un homme qui crie (2010)
1h32. Drame et guerre.
Film de Mahamat Saleh Haroun avec Youssouf Djaoro, Dioucounda Koma, Emile Abossolo M’Bo

Le Tchad de nos jours. Adam, la soixantaine, ancien champion de natation est maître nageur de la piscine d’un hôtel de luxe à N’Djamena. Lors du rachat de l’hôtel par des repreneurs chinois, il doit laisser la place à son fils Abdel. Il vit très mal cette situation qu’il considère comme une déchéance sociale.
Le pays est en proie à la guerre civile et les rebelles armés menacent le pouvoir. Le gouvernement, en réaction, fait appel à la population pour un « effort de guerre » exigeant d’eux argent ou enfant en âge de combattre les assaillants. Adam est ainsi harcelé par son Chef de Quartier pour sa contribution. Mais Adam n’a pas d’argent, il n’a que son fils…

4ème place : Dans ma tête un rond-point (2016)
1h40. Documentaire de Hassen Ferhani

Dans le plus grand abattoir d’Alger, des hommes vivent et travaillent à huis-clos aux rythmes lancinants de leurs tâches et de leurs rêves. L’espoir, l’amertume, l’amour, le paradis et l’enfer, le football se racontent comme des mélodies de Chaabi et de Raï qui cadencent leur vie et leur monde.

3ème place: Omar Gatlato (1976)
1h30. Comédie dramatique
Film de Merzak Allouache avec Abdelkader Chaou, Rabah Lechaa, Boualem Benani

Un regard cynique mais réaliste sur l’aliénation des hommes dans la société algérienne.

2ème place: Touki Bouki, Le Voyage de la Hyène (1973)
1h35, Comédie dramatique.
Film de Djibril Diop Mambety avec Christopher Colomb, Moustapha Toure, Ousseynou Diop

Mory, un berger venu à Dakar vendre son troupeau rencontre Anta, une étudiante à l’université. Ensemble, ils chevauchent une moto montée avec le crâne d’une vache et rêvent de partir en France, de quitter le Sénégal et l’Afrique. Tous les moyens sont bons pour trouver l’argent pour le voyage.

1ère place: La Noire de …(1966)
1h. Drame.
Film de Ousmane Sembène avec Momar Nar Sene, Ibrahima Boy, Bernard Delbard

Une jeune nourrice sénégalaise rejoint ses patrons français séjournant à Antibes. Elle espère découvrir la France et veut la visiter, elle comprend vite que la patronne ne l’a fait venir que pour servir de bonne à tout faire, sans aucun répit.