Présents dans divers aspects des sociétés, les masques sont un élément essentiel des cultures Africaines. Sculpté dans du bois, le masque représente un « être sacré », un esprit ou un génie, qui est symbole d’harmonie sociale et de sagesse. Dans les sociétés traditionnelles Africaines, le masque est à la fois un objet religieux, politique, social et esthétique. Chaque tribu ou ethnie a ses propres masques, lesquels sont un symbole d’une identité singulière.

Un objet ancien, au cœur des cultures africaines

Dans de nombreuses sociétés, en Afrique et ailleurs, les masques symbolisaient les dieux, la beauté, la sagesse. Certaines civilisations d’Afrique fabriquaient des masques il y a déjà plusieurs siècles et ceux-ci sont devenus un élément des traditions africaines. Les masques sont en particulier des objets que l’ont retrouve en région rurale, plus que dans les villes. A travers les pays d’Afrique, il existe de nombreux types de masques appartenant à des tribus différentes, mais avec plusieurs points communs entre eux. La matière privilégiée pour la fabrication de ces masques reste principalement le bois, relativement facile à graver, tailler et polir. Les masques peuvent prendre plusieurs formes mais les trois thématiques principales sont des formes animales, humaines, ou bien un mélange de traits à la fois animaux et humains.

Les visages, qu’ils soient humains ou animaux, avec leur symétrie, leurs détails, leur regard, incarnent la force, la puissance et une réelle grandeur.

Les fonctions du masque

Le masque a d’abord une fonction culturelle. Il est présent dans les différents rites, et cérémonies religieuses, notamment à la naissance, lors de l’initiation des jeunes hommes, où pour les cérémonies funéraires. Il peut avoir alors un rôle de protection contre les esprits maléfiques et devient un intermédiaire entre les dieux et les hommes. Le masque protège et guide la société en devenant cet intermédiaire. Le masque devient un garant de l’ordre social et sociétal pour les différents peuples. Certaines danses traditionnelles africaines sont également dansées avec des « masques », qui deviennent en réalité des déguisements du corps tout entier. Les fonctions des masques varient cependant entre chaque société et peuple et il est difficile d’en définir un usage général. Les significations, la puissance et le rôle de chaque masque est unique.