Dans les rues, aux fenêtres et balcons des maisons ou encore dans les lieux publics… Durant le Ramadan, l’Egypte se pare des couleurs chatoyantes des fanoos (ou fanous), lanternes traditionnelles que l’on retrouve dans une partie du monde arabe, mais qui trouvent ici leur origine.

Illuminer le mois du Ramadan

On prête plusieurs explications à l’origine des fanoos égyptiens, toutes étroitement liées à la conception coranique de Dieu comme étant une lampe allumée.

L’explication la plus répandue de cette tradition viendrait du calife fatimide al-Hâkîm be-‘Amr Allah, qui aurait demandé aux habitants d’éclairer les rues du Caire lors du Ramadan. On évoque parfois également son prédécesseur, le calife el-Mo’ezz le-Deen Allah, qui aurait exigé ces lanternes colorées afin d’illuminer le chemin menant au palais. D’autres énoncent encore des origines antiques.

Une lanterne traditionnelle qui se décline pour tous les goûts

Le fanoos, traditionnellement, a une monture en cuivre ornée de plaques en verre colorées. Il rappelle ces lanternes que l’on utilisait autrefois pour s’éclairer au quotidien. De nos jours néanmoins, elles sont l’objet de nombreuses revisites.

Traditionnelle, conique ou arrondie, en forme d’étoile pour éloigner le mauvais œil, ou ornées de versets coraniques ou de messages positifs, à la bougie ou éléctrique, il y en a donc pour tous les goûts ou pour tous les usages. Non seulement de toutes formes, les lanternes sont également de toutes tailles, pouvant mesurer jusqu’à 10m de haut !

Cette vidéo (sous-titrée en anglais) vous montre un aperçu de la variété de ces petites lanternes sur les marchés égyptiens.

Un produit qui attire les marchés étrangers

Fort de son succès, le marché du fanoos attire de plus en plus les marchés étrangers. Depuis quelques années en effet, des versions chinoises bon marché de ces lanternes ont fait leur apparition sur les étals égyptiens, faisant redouter une baisse des ventes chez les artisans égyptiens. Cela rajoute à la difficulté de former ou de trouver de nouveaux artisans qualifiés à la fabrication minutieuse des fanoos.

Néanmoins, la tendance reste tout de même d’acheter de belles et solides lanternes. Les fanoos ont donc encore de belles années devant eux pour briller de mille feux.