Chaque année, les dictionnaires se renouvellent dans un grand chassé-croisé de mots. Pour son édition 2020, le Petit Larousse Illustré donne à découvrir une expression inédite, tout droit venue d’Afrique : boucantier.

Mais chez Portail Afrique, on se fait notre propre dictionnaire des expressions francophones africaines ! Une liste qui est loin d’être exhaustive !

Abogaïs, Côte d’Ivoire. L’abogaïs, c’est le beau gosse,  qui brise des cœurs allègrement. Le terme n’est donc pas toujours positif…

Aller au pas de caméléon, Congo-Brazzaville. Celui qui va au pas de caméléon, avance très lentement…

Au revoir la France, Afrique de l’Ouest. Il ne s’agit là pas d’une lettre d’adieu, mais plutôt de tout ce matériel d’occasion envoyé depuis la France.

Avoir une grande bouche, Niger. Au Niger, si on vous dit que vous avez une grande bouche, il vaut mieux pour vous de vous taire… Car cela signifie que vous parlez trop !

Ambiancer, Afrique de l’Ouest. Ce terme, qui conquiert tranquillement le monde francophone, conquiert également la foule, puisque celui qui ambiance est celui qui fait la fête ou met l’ambiance.

Biboche, Gabon. Si vous commandez une biboche au Gabon, alors vous vous retrouvez nez à nez avec une bonne bière fraiche !

Boucantier, Côte d’Ivoire. Le petit nouveau du Petit Larousse Illustré 2020 ! Le boucantier est une personne qui frime beaucoup, ou présente sa personne, situation, richesse de façon ostentatoire. Très souvent, ce sont des chanteurs de coupé-décalé que l’on désigne ainsi.

Cadonner, Tchad. Cadonner, ce n’est ni plus ni moins que d’offrir des cadeaux au Tchad !

Caïmanter, Côte d’Ivoire. Celui qui caïmante travaille très dur !

Camembérer, Sénégal. Attention, si on vous dit au Sénégal que vous camembérez… Changez vos chaussures et allez vite vous laver les pieds…

Cenpater, Afrique de l’Ouest. Encore une fois, le mot vient de l’expression « faire les cent pas » et signifie exactement la même chose.

« C’est caillou », Burkina Faso. Une façon originale d’exprimer la difficulté d’une situation.

Faire la beauté, Afrique centrale. Faire la beauté, c’est en Afrique centrale passer beaucoup de temps à se préparer pour être beau.

Faire palabre, Côte d’Ivoire. Celui qui en Côte d’Ivoire fait palabre, pourrait bien entendre du Niger qu’il a une grande bouche… Il parle bien longuement !

Faroteur, Côte d’Ivoire. Le faroteur, c’est un degré en dessous du boucantier. Il aime les belles choses mais exhibe moins ses biens.

Mougoupan, Côte d’Ivoire. Comme la fusion des mots mougou (faire l’amour) et pan (s’enfuir, détaler) l’indique, on parle de mougoupan lorsque quelqu’un disparait sans laisser de trace au lendemain d’une nuit passée à deux.

Mort Subite, Côte d’Ivoire. La mort subite n’est pas aussi fatale qu’elle y parait. Il s’agit surtout d’un mélange très hasardeux de plats achetés en commun avec des amis avec les dernières économies de chacun.

Motamoter, Cameroun. Ce terme vient littéralement de mot-à-mot, et détient là sa signification. Motamoter, c’est réciter quelque chose de façon mécanique sans vraiment comprendre ce qu’on est en train de dire.

« On va demander le chemin », Togo. Paradoxalement, c’est à l’heure du départ que l’on peut entendre cette phrase. Elle est très souvent suivie par un « On s’attrape » ou « On est ensemble », qui n’est pas moins qu’une promesse de se revoir bientôt.

Paire de Sans-Confiances. C’est un autre petit mot pour désigner les tongs, claquettes ou autres chaussures du genre.

Paumer, Côte d’Ivoire. Quand en France métropolitaine, le verbe paumer signifie « perdre » , il signifie en Côte d’Ivoire « mettre en boule dans la paume ». On emploie cette technique pour le poisson

Pointeur, Côte d’Ivoire. Lors de parties de pétanque, jeu de boules très apprécié en France métropolitaine, le pointeur est celui qui tente de lancer sa boule d’acier le plus proche possible du cochonnet, petite boule colorée de repère. En Afrique, il s’agit presque de la même chose, si ce n’est que le cochonnet est une femme et que le pointeur tente par tous les moyens de la séduire !

Roukasskass, Côte d’Ivoire. Roukasskass n’est qu’un autre mot pour désigner les acrobaties en tout genre ayant lieu la plupart du temps lors de performances de coupé-décalé.

Sapeur, Afrique de l’Ouest. Le sapeur, c’est la définition même du bling bling africain. Les sapeurs sont de vraies divas.

Sap sap, Afrique de l’Ouest. On l’emploie parfois pour « rapidement » !

S’en-fout-la-peur, Afrique de l’Ouest. Dit-on de quelqu’un qui est téméraire (peut-être même un peu trop).

Von, Togo. Le von n’est autre que ce que l’on appelle « le 6 mètres » ailleurs en Afrique de l’Ouest : on désigne par là le pâté de maison.

 

Vive la multiculturalité de la langue française !