Justin Trudeau est arrivé à Dakar le mardi 11 février afin de rencontrer le Président Macky Sall. Au programme, des discussions sur l’égalité des genres, au moment au le Canadien cherche le soutien du Sénégal, ainsi que d’autres pays africains, afin de décrocher un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies. 

Accompagné par Jacqueline O’Neill, la toute première ambassadrice du Canada pour les femmes, la paix et la sécurité, le Premier Ministre souhaite aborder des sujets sensibles tels que l’égalité homme/femme, les violences faîtes aux femmes ou encore l’homosexualité. Pour rappel le viol est devenu une infraction criminelle au Sénégal le mois dernier seulement et l’homosexualité est illégale et passible d’une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison.

« La participation politique des femmes et la scolarisation des filles dans l’enseignement primaire se sont améliorées, mais les femmes et les filles africaines sont toujours confrontées à des obstacles juridiques discriminatoires, à un accès inégal aux ressources et à la violence sexuelle et sexiste », explique une note au premier ministre.

« Le Canada appuie les efforts visant à promouvoir une gouvernance inclusive et le respect des droits de la personne en Afrique subsaharienne, en particulier pour les femmes, les filles et les autres groupes marginalisés », peut-on lire également.

Principal partenaire du Canada sur le continent africain, il sera intéressant d’observer la tenu ainsi que les conséquences de ces discussions au Sénégal.