Jusqu’ici, le thé et le café représentaient les exportations les plus importantes du pays. Mais un accord avec une entreprise chinoise pourrait bien changer la donne.

La société rwandaise Gashora Farm, productrice de piment et dirigée par Dieudonné Twahirwa, va exporter chaque année 50 000 tonnes de piment sec pour une valeur de 100 000 millions de dollars, en direction de la société chinoise GK International Enterprises.

Le contrat a été signé pour une durée de 5 ans ce qui équivaudra à l’exportation de 250 000 tonnes de piment et qui devrait rapporter 500 millions de dollars.

Par conséquent, le piment se situerait à la première place devant le thé et le café ; le thé a vu ses recettes diminuer (- 5% malgré une augmentation de la production). Les recettes du café baissent également (68 millions de dollars contre 67 en 2017 alors que les exportations ont augmenté de 6%).

Bien entendu, les 1000 employés de Gashora Farm se réjouissent de cette nouvelle puisqu’elle sera créatrice de nombreux emplois. C’est le deuxième accord entre la société rwandaise et une entreprise chinoise ; l’an dernier elle a exporté vers les sociétés Kai Jiang Xian et Wei Food, 37 500 litres d’huile de piment, pour 2 millions de dollars. L’exécution de ce contrat se déroule sans anicroche depuis sa signature.

La capacité de production du pays va pouvoir notablement s’accroître et fournir une aide non négligeable pour le développement du Rwanda.