La neuvième coupe du monde de rugby a débuté au Japon le 20 septembre dernier. L’Afrique du Sud et la Namibie sont les seuls représentants du continent africain.

Les deux pays se sont retrouvés dans la même poule et les « Springboks » l’ont logiquement emportés sur le score sans appel de 57 à 3.

L’Afrique du Sud rencontrera le Japon dimanche prochain. Le pays organisateur réalise un parcours irréprochable dans cette compétition et se présente comme un des favoris : l’Afrique du Sud devra donc donner le meilleur d’elle même pour remporter la victoire.

Si le rugby peine à imposer sa popularité sur l’ensemble du continent, certains pays s’emploient à le développer.

L’Afrique dispose de deux places : l’une est systématiquement réservée à l’Afrique du Sud qui figure parmi les meilleures équipes du monde et une autre est attribuée à l’équipe qui remporte les éliminatoires.

La Coupe du Monde de Rugby existe depuis 1987. Lors de sa première édition, l’Afrique du Sud a vu sa candidature refusée en raison de sa politique d’apartheid.

Après l’accession au pouvoir de Nelson Mandela, le pays se voit confier son organisation en 1995 et les « Springboks » offrent son premier titre à la nation « arc en ciel ». La même année, la Côte d’Ivoire joue son unique coupe du monde.

En 1999, la Namibie participe pour la première fois à la compétition co-organisée par la France et l’Angleterre : depuis cette date, elle se qualifie chaque fois.

Après un passage à vide en 2003, l’Afrique du Sud reconstruit son équipe et obtient son deuxième titre mondial face à l’Angleterre en 2007.

La suite de la compétition promet donc encore des moments de suspense intenses pour les différentes équipes encore en lice.