Les 800 élèves du lycée Saint Kizito d’Ouganda, ont trouvé une source de revenus non négligeable en recyclant des déchets plastiques ou biodégradables.

Ils commencent par les trier, puis les transforment : ainsi, les pailles sont lavées et tissées pour devenir des paniers, des sacs ou des tapis, qui sont ensuite vendus aux parents ou aux visiteurs.

Les biodéchets sont quant à eux, transformés en engrais organique destiné au jardin de l’école qui voit pousser des champignons, des choux ou des oignons.

Les étudiants fabriquent également des briquettes qui servent à la cuisine :  l’école n’a donc pas besoin de bois de chauffage, ce qui réduit la déforestation et contribue au recyclage.

Ces méthodes sont transposables dans le quotidien des familles, et les élèves ont à leur tour initiés les habitants de leur communauté à la fabrication d’objets artisanaux. D’autre part, certains villageois se sont lancés dans une culture de légumes plus intensive et ces initiatives représentent pour eux des ressources supplémentaires bienvenues.

Pour former ces jeunes, l’école engage d’anciens diplômés ou des experts dans le domaine de la valorisation des déchets. Brian Galabuzi, PDG de WEYE Clean Energy Company, forme les élèves à la gestion des déchets et aux énergies propres et utilise l’école comme laboratoire pour ses diverses initiatives.

Ainsi, les étudiants seront en mesure de créer des entreprises respectueuses de la nature, en préservant l’environnement et en utilisant les ressources naturelles de manière durable.