Kenya Airways sera la première compagnie aérienne offrant un vol direct entre l’Afrique de l’Est et les États-Unis. Et c’est une femme qui aura l’honneur de piloter pour ce premier trajet.

Cette destination américaine apporte un atout essentiel pour le réseau de Kenya Airways. Elle renforce ainsi sa position parmi les principales compagnies aériennes africaines. La compagnie n’a cessé d’étendre son réseau de transport. Alors qu’elle dessert déjà l’Afrique, l’Europe, le Moyen-Orient, le sous-continent indien et l’Asie, elle ajoute désormais un premier vol-transatlantique à son tableau.

L’annonce avait été faite en 2017. Le premier avion à effectuer le voyage est prévu pour le 28 octobre 2018. Il devrait quitter l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi (JKIA) à 23h25 et rejoindre l’aéroport international John F Kennedy à New York à 6h25 le lendemain. Le vol de retour quittera alors JKF à New York à 12h25 le même jour et atterrira à Nairobi à 10h55 le jour suivant.

Les femmes prennent les commandes de l’opération

Voila un bout de temps déjà que l’on connaissait la date de ce premier vol. Ce qu’on ne savait pas, c’était le nom du pilote. C’est désormais réglé, puisque l’entreprise a fait son annonce il y a quelques jours. Il s’agit d’Irene Koki, qui est un pilote professionnel.

Elle a débuté sa carrière en 2004. En 2014, elle devient la première femme africaine capitaine d’un Boeing 787 Dreamliner. Son engagement et son leadership sont salués par pairs. Ceci au point que l’an dernier, elle obtient le prix « Winner 2017 Africa Top Travel » de son pays.

 

Le président a déja pris son billet

Kenya Airways a commencé à vendre des billets pour son vol inaugural direct vers New York.  Afin d’inaugurer ce vol, le président du Kenya, Uhuru Kenyatta a déjà acheté son billet, et sera parmi les premiers passagers à bord. L’avion transportera 234 passagers: 30 en classe affaires et 204 en section économique. Egalement, le vol nécessitera 4 pilotes, et 12 agents de bord.

L’ouverture des vols directs reliant le Kenya et les Etats Unis, en plus de contribuer au développement du transport aérien, devrait faciliter le tourisme et relever les difficultés liées aux importations. En effet, d’après les données de l’office kenyane du tourisme, environ 100 000 touristes américains visitent le Kenya chaque année. Les Etats Unis restent la première provenance des visiteurs au Kenya.