Le scientifique marocain, âgé de 51 ans, vient de se voir décerner la Médaille du Service Exceptionnel par la NASA. Elle récompense ses performances et ses contributions aux différents programmes et projets de l’agence.

Passionné d’histoire et de sciences, Kamal Oudrhiri s’installe aux Etats-Unis à la fin des années 80 pour y poursuivre ses études supérieures. En 1993, ce natif de Fes devient le premier marocain à intégrer la NASA.

Son travail a déjà été couronné par trois prix d’honneur pour JPL Mariner, trois prix d’honneur pour JPL Voyager et 39 prix d’Excellence par équipe, ce qui en fait l’un des scientifiques les plus primés ces dernières années.

Il a été responsable du projet « Laboratoire des Atomes Refroidis », une installation de physique quantique qui crée la matière la plus froide de l’univers.

On peut également citer sa contribution à ces autres programmes : Mission Insight sur Mars ; MarCo : première mission interplanétaire, Cubesat ; expérience de radio-occultation MAVEN ; New Horizons ultima thule : premier survol de la ceinture de Kuiper, terre lointaine et inexplorée qui se situe à plus d’un milliard de kilomètres de Pluton.

Actuellement responsable du groupe Planetary radar and Radio  Sciences du Jet propulsion laboratory de la NASA, il a occupé également plusieurs fonctions de direction dans des missions importantes.

Décoré par le roi Mohammed VI, Kamal Oudrhiri reste très attaché à son pays ; il veut donner de l’espoir aux jeunes marocains en mettant en avant les vertus de l’humilité. Il a ainsi déclaré « dès qu’on cesse d’être humble, on cesse d’apprendre ».

Il animera  prochainement un événement d’envergure à Rabat, organisé par l’ambassade des Etats-Unis : il s’agit du festival de la jeunesse marocaine de Moonshot, manifestation organisée pour célébrer le 50ème anniversaire du premier alunissage d’Apollo XI, le 20 juillet 1969.