Les championnats du monde de Street League Skateboard se déroulent du 19 au 22 septembre à Sao Paulo au Brésil.

Georges Agonkouin, triple champion de France, ambitionne de représenter son pays natal, le Bénin aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Il espère y partager sa passion et voir son sport se développer dans ce pays.

Né à Ouidah dans une famille modeste, il grandit en France, à Cagnes sur Mer. Comme de nombreux jeunes garçons, il se consacre tout d’abord au football mais à 13 ans et demi, il découvre le skate-board. Au bout de deux semaines, sa première planche est cassée. Il travaille alors sur un marché en vendant des chaussures pour en acheter une nouvelle.

En 2006, une planche à son nom est créée par la société Plex et officialise ainsi son statut de skateur professionnel.

Au début méfiants, les parents de Georges Agonkouin soutiennent leur fils dans sa démarche en le voyant progresser : il gagne sa vie, voyage partout en Europe, apprend l’anglais.

Il remporte trois titres de champion de France en 2004, 2005 et 2007 et devient champion d’Europe en 2006.

S’il a été surpris par l’annonce de l’entrée du skate-board aux Jeux Olympiques, il n’a pas manqué d’en saisir la formidable opportunité. Parallèlement à son autre activité de photographe et vidéaste, il a intensifié son entraînement, la rue restant son terrain de prédilection.

En 2018, Georges Agonkouin s’est rendu au Bénin afin de rencontrer la Fédération béninoise et d’y présenter son projet. Intéressée, celle-ci devrait lui apporter son aide.

Malheureusement, l’attente de ces aides, en particulier financières, compliquent la sérénité de l’entraînement du champion. Il se situe à la 81ème place du classement mondial.

Les jeux olympiques ont mis en place des quotas : 3 athlètes maximum par discipline et par pays et une représentation de tous les continents. Il a donc une bonne chance de représenter le Bénin. Sa performance au Brésil sera déterminante.