Une mannequin qui a figuré sur les couvertures de Vogue Australia et le Vogue britannique a déclaré qu’elle se sentait « insultée » après qu’un magazine qui l’a interviewée ait imprimé la mauvaise photo à côté, l’identifiant à tort comme étant une autre mannequin noire.

Adut Akech, 19 ans, dit avoir reçu des excuses de la part du magazine australien Who pour cette erreur, mais reste « profondément touchée ».

Elle souligne l’ironie de l’erreur compte tenu des sujets abordés :

« Dans l’entretien, j’ai expliqué comment les gens perçoivent les réfugiés et leur attitude à l’égard de la couleur en général. Avec l’article, ils ont publié une grande photo disant que c’était moi. Mais c’était d’une autre fille noire. Non seulement je me sens personnellement insultée et bafouée, mais j’ai aussi l’impression que toute ma race a été lésé – et c’est pourquoi je pense qu’il est important que je m’attaque à ce problème.  Celui qui a fait cela a clairement pensé que c’était moi dans cette image et ça ne va pas.  »

Elle mentionne également des incidents passés où elle a été appelée « par le nom d’autres modèles d’appartenance ethnique identique … nous savons que cela ne se produit pas avec les modèles blancs » conclue-t-elle.

Le magazine Who affirme que l’erreur est due à une mauvaise photo envoyée par une agence de relations publiques travaillant pour la Fashion Week de Melbourne.

La mannequin est née au Sud-Soudan et a grandi en Australie. Elle affirme que l’incident montre que le pays doit « mieux faire » dans le traitement de personnes comme elle.