Né en Côte d’Ivoire, Didier Drogba débarque à Brest à l’âge de cinq ans, où son oncle est joueur de foot. Après un passage à Vannes, l’Ivoirien signe à 21 ans son premier contrat professionnel. « Tito » comme le surnomme ses amis de l’époque, rejoint Guingamp en janvier 2002 et découvre la Ligue 1. Après une année (2002–2003) prolifique, le jeune attaquant est débauché par l’Olympique de Marseille. En une saison, c’est la consécration ! Dès l’année suivante il rejoint le très prestigieux club anglais de Chelsea.

Formé successivement à Levallois et au Mans, Didier Drogba a mis énormément de temps à percer au haut niveau. En 2001, alors qu’il était déjà âgé de 23 ans, le natif d’Abidjan évoluait encore en L2 avec Le Mans C’est finalement l’année et demie passée à Guingamp qui a propulsée l’Ivoirien vers les cimes du championnat de France. Avec son compère Florent Malouda, l’attaquant inscrit 17 buts en L1 avant de signer, à l’été 2003, à l’Olympique de Marseille. Drogba devient alors rapidement l’idole du stade Vélodrome en portant sur ses solides épaules toute l’animation offensive phocéenne. Une véritable « Drogbamania » a accompagné l’épopée marseillaise en Coupe de l’UEFA, conclue par une défaite en finale face au FC Valence (2-0). Pourtant, les 38 millions d’euros mis sur la table des négociations par les dirigeants de Chelsea ont suffit pour dérober Drogba, qui ne sera resté qu’une seule saison à l’OM.

Didier Drogba a été plus d’une décennie un des personnages les plus emblématiques du football africain. Irréprochable sur et en dehors des terrains, l’ancienne gloire ivoirienne est aujourd’hui l’idole de beaucoup de jeunes footballeurs qui rêveraient d’avoir une carrière aussi aboutie que la sienne.