Alex Moussa Sawadogo œuvre en faveur du développement du cinéma africain, tant sur le plan artistique que financier. Ce germano-burkinabé né en Côte d’Ivoire vit entre ses deux pays. Il dirige le festival des films d’Afrique de Berlin, Afrikamera et gère également le Fonds de la jeune création francophone crée en 2017.

Au Burkina Faso, il est le directeur artistique de Ouaga Films Lab qui a pour objectif de développer et coproduire des films de jeunes cinéastes. Ils pourront recevoir de l’aide afin de faire aboutir leurs projets cinématographiques. A travers des rencontres avec des professionnels (producteurs, distributeurs…), ils confirmeront leurs ambitions pour faire rayonner le cinéma africain à l’international.

De nombreux réalisateurs de talent vont chercher un financement en Europe. Il appartient aux différents gouvernements africains d’adopter une politique cinématographique qui, de la production à la distribution, permettent à ces jeunes talents de s’exprimer dans leurs pays.