La COP 25 se déroule à partir du 2 décembre 2019 à Madrid. La capitale espagnole a été choisie après le désistement du Brésil, en raison de l’arrivée au pouvoir du climatosceptique Jair Bolsonaro, et du Chili,  devenu politiquement instable.

Outre les 25 000 délégués venus du monde entier, seront présents les chefs d’états et de gouvernements européens, ainsi que le président chinois Xi Jinping et le président russe Vladimir Poutine. L’Afrique sera représentée par une douzaine de dirigeants.

Denis Sassou Nguessou, le président congolais, en sera le porte-parole : il communiquera au sujet de l’opération « Fonds Bleu », destinée à préserver le Bassin du Congo, deuxième réservoir de carbone du monde.

Il s’agit de l’instrument financier de la Commission Climat du Bassin du Congo, ouvert aux bailleurs de fonds publics ainsi qu’aux investisseurs privés intéressés par cette initiative. A ce jour, 110 projets ont été répertoriés, pour un montant de 3 à 5 milliards de dollars, dans les 16 pays membres de la CCBC. Cette région, riche en tourbières et en mangroves, a un besoin vital de financements responsables et durables : cela lui permettra de préserver l’eau, la forêt et la biodiversité.

Présent depuis le Sommet de la Terre à Rio en 1992, Denis Sassou Nguessou a participé à toutes les conférences sur le climat. Il pourra apporter à la COP 25 son expérience et le fruit de ses réflexions.