L’ingéniosité des Africains n’est plus à démontrer, mais en voila un autre bel exemple : l’ingénieure Nigérienne Mariama Mamame a trouvé le moyen de transformer des plantes nuisibles en gaz naturel pour des familles modestes dépourvues d’accès à l’électricité, ainsi qu’en compost pour les agriculteurs.

La plante en question est la jacinthe d’eau, qui pousse dans les rivières et a plusieurs effets pervers : elle empêche les pecheurs de naviguer, absorbe le soleil nécéssaire aux algues qui nourrissent les poissons, ainsi que l’oxygène dont ils ont besoin. En somme, tout l’écosystème est perturbé par ces plantes nuisibles.

En réponse à cela, l’ingénieure crée Jacigreen, une machine qui transforme ces plantes nuisibles en compost et en engrais. La machine récupère au passage du biogaz émis par la transformation. Le bénéfice de ce processus ingénieux est donc double : peuvent en bénéficier les foyers pauvres et les agriculteurs. Mariama a d’ailleurs des objectifs précis : fournir de l’engrais à 1000 agriculteurs et de l’électricité à base de biogaz à 500 foyers, et ce d’ici 2021.

L’Afrique offre souvent des solutions ingénieuses à ses problèmes. Elles peuvent être aussi bien technico-scientifiques qu’artistiques. Quoi qu’il en soit, on peut être sûrs que des talents comme Mariama Mamame feront briller l’Afrique dans les années à venir.