Le festival Africolor célèbrera ses 30 ans du 15 novembre au 24 décembre à Paris et dans sa banlieue.

Cet événement incontournable existe donc depuis 1989 et célèbre les musiques d’Afrique.

Le programme débutera le 15 novembre à Fontenay sous Bois avec une création : « L’Afrique déchaînée ». En 2079, une vraie fausse émission de radio est réalisée dans un univers où les rapports nord-sud sont inversés. Une radio à succès décide de délocaliser en France son programme le plus populaire, l’Afrique déchaînée, pour une série d ‘émissions dédiées à l’actualité africaine et française. La France fait partie du Nouveau Tiers Monde et connaît de grandes difficultés économiques et sociales : sa jeunesse est donc contrainte de s’exiler vers l’Afrique dont la santé est des plus florissante. Au programme de l’émission : débats, reportages, flash back, musique et…rétrospective du festival Africolor.

A côté de ce spectacle phare, de nombreux événements sont prévus. On peut citer les Tambourlingueurs, musiciens de rue maliens qui se produiront au Pré Saint Gervais le 16 novembre.

A la même date, à Rosny sous Bois, se tiendra « 30 ans trop puissants » : le compositeur Braka revisitera les plus grands succès chantés pendant le festival pour fêter son anniversaire et faire danser le public dans une atmosphère festive et conviviale.

Tous les goûts seront respectés : d’Afriquatuors, première œuvre de musique de chambre africaine, à la musique électro de Poko Poko.

Le slameur, poète, compositeur et réalisateur Baloji se produira à Ris Orangis le 30 novembre : mélant hip hop, rythmes africains et textes engagés, il crée un pont culturel entre Afrique et Europe.

De nombreux autres spectacles très variés sont prévus tout au long de ce mois pour s’achever à Montreuil le 24 décembre, avec le concert de Mah Damba, une des plus grandes voix du Mali.

Le programme complet du festival est disponible sur le site d’Africolor, nul doute que la richesse de ses spectacles en fera comme d’habitude, un très grand succès.