Les Fashions Awards 2019 viennent de se tenir à Londres : ils récompensent les acteurs de la mode ayant eu le plus d’influence au cours de l’année. Un fonds est ensuite mis à leur disposition pour encourager leurs efforts.

Le jeune mannequin Adut Akech a été particulièrement distingué. A 19 ans, avec son crane rasé, son regard lumineux, elle est d’une beauté unique.

Pourtant, son histoire est loin d’être banale : née au Sud Soudan, elle a passé 5 ans dans le camp de réfugiés de Kakuma avec ses parents. Lorsqu’elle a 8 ans, la famille parvient à émigrer en Australie. A l’école,  Adut Kech fait l’objet de moqueries et de harcèlement à cause de sa grande taille (1,78) et de ses dents écartées. Mais la jeune fille fait face, persuadée que son physique hors norme constituerait un atout.

 A 13 ans, elle participe à son premier défilé de mode organisé par un ami de sa famille. Trois ans plus tard, elle signe son premier contrat dans une agence de Sidney.

Sa carrière est lancée et elle est recrutée pour défiler à Paris chez Yves Saint Laurent. Depuis, elle enchaîne les séances de photos, les défilés et les campagnes publicitaires pour Zara, Valentino, Calvin Klein ou Givenchy. Elle a également posé en couverture du prestigieux magazine Vogue.

Sa notoriété ne lui fait cependant pas oublier d’où elle vient : elle soutient les actions humanitaires de l’Organisation des Nations Unies. Pour elle, « être réfugié n’est ni un choix, ni une fatalité ».