Le jeune retraité de 41 ans, après avoir mis fin à sa carrière de footballeur professionnel à Chelsea en 2018, déborde de projets dans des domaines très variés.

Il a décidé d’être candidat à la succession d’Augustin Sidy Diallo qui termine son mandat à la tête de la Fédération Ivoirienne de Football en fin d’année.

Didier Drogba veut faire profiter son pays de sa vision du football et ainsi relancer la dynamique de la sélection nationale.

En effet, depuis 2015 et sa victoire en Coupe d’Afrique des Nations, la Côte d’Ivoire obtient des résultats médiocres : elle a été éliminée de la CAN 2019 par l’Algérie, et en 2017 l’équipe n’a pu accéder au second tour de la compétition. Les « éléphants » ne sont pas parvenus à se qualifier pour le Mondial 2018 alors qu’ils étaient présents lors des trois compétitions précédentes.

Didier Drogba va donc s’attacher à faire profiter l’équipe nationale de son expérience en s’entourant de personnes compétentes pour finaliser ses ambitions.

Depuis juillet, il est également devenu le collaborateur du président de la Confédération Africaine de Football, Ahmad Ahmad.

Mais Didier Drogba ne se contente pas d’être actif dans le domaine sportif. Dès 2007, il créé une fondation ayant pour but de soutenir la population ivoirienne, essentiellement dans le domaine de la santé et de l’éducation.

Sa dernière réalisation : un hôpital, qui vient donc de voir le jour dans la commune d’Attécoubé, à destination des femmes et des enfants. Il dispose d’une salle d’échographie, d’un centre de protection maternelle et infantile, de salles de soin, d’un laboratoire ultra-moderne et d’une pharmacie.

Didier Drogba réussit donc une reconversion exemplaire et ses projets vont, sans nul doute, continuer à s’enchaîner.