Faire connaître davantage le cinéma africain, voilà la mission que s’est donné la distributrice et critique de cinéma Claire Diao. Choquée par le peu d’attention porté au Fespaco, festival cinématographique ayant lieu au Burkina Faso mais représentant tout le cinéma africain, elle a décidé de redonner la place qui revenait à tous ces cinéastes.

Claire Diao s’est orienté très tôt vers le cinéma en suivant déjà au lycée une option cinéma, puis en choisissant de faire des études cinématographiques et audiovisuelles. C’est ensuite par ses mémoires de recherche qu’elle s’est finalement spécialisé dans le cinéma africain.

Pour permettre aux réalisateurs de mettre en avant leur film, elle est aujourd’hui gérante de Sudu Connexions pour lier ces derniers avec les programmateurs et les diffuseurs, ce qui est souvent difficile pour les producteurs de faire eux-mêmes. Sudu Connexions permet aussi de rémunérer équitablement les réalisateurs pour qu’ils puissent produire davantage.

Nous vous invitons à découvrir également les autres projets lancés par Claire Diao comme sa revue panafricaine de cinéma, AWOTELE !