Au Maroc, les artisans font partie de ceux qui souffrent le plus de l’absence de touriste dû à l’épidémie. Cet arrêt prolongé de leur activité menace de faire disparaître leur profession, déjà en perte de vitesse dû au fait que les jeunes générations ne veulent pas reprendre les affaires familiales.

L’artisanat représente 7% du PIB du pays, emploie 20% de la population active et exporte énormément à l’étranger. Malgré l’importance de ce secteur pour l’économie marocaine, les artisans travaillent dans des conditions précaires, sans sécurité financière ni aide sociale.

Pour les aider, la ministre du tourisme, Nadia Fettah, a proposé plusieurs solutions pour relancer leurs activités comme la mise en place d’expositions. La relance est d’autant plus importante que beaucoup d’artisans ne bénéficient pas des aides de l’Etat.