Le 25 mars dernier le président sénégalais Macky Sall avait demandé, via Twitter, aux partenaires « bilatéraux et multilatéraux d’accompagner la résilience du continent africain en annulant sa dette ».

Une demande qui était d’autant plus importante en période de pandémie de coronavirus.

Elle a été réitérée, mardi 16 juin, par l’Union africaine (UA) à la suite d’une réunion tenue à distance des membres de l’Union, avec à sa tête le président Sud-africain Cyril Ramaphosa (sur la photographie).

En effet, la dette totale des pays africains s’élève à plus de 490 milliards de dollars et un allègement de cette dernière permettra de meilleures mesures d’action contre le Covid-19.

Pour rappel, la crise du coronavirus a entraîné une récession économique que l’Afrique subsaharienne n’avait pas connu depuis 25 ans.