Une campagne de dépistage massive, c’est ce qu’a annoncé le ministère marocain de la Santé. Notamment en milieu professionnel afin de de permettre une meilleure reprise de l’économie tout en évitant de relancer la propagation du virus.

Le dépistage permet une détection précoce du Covid-19 et surtout auprès des cas dits asymptomatiques (qui n’ont pas les fameux symptômes : toux, maux de tête…) et paucisymptomatiques (qui montrent peu de symptômes)

Ce dépistage s’accélère, et a même triplé. Les tests d’un laboratoire chargés du dépistage du Covid-19 sont passés en moyenne de 1 000/2 000 prélèvements à 6 000.

Cela permet aussi de savoir les secteurs où la proportion de cas est plus ou moins importante : on sait, grâce aux tests que le secteur industriel compte globalement moins de cas (2,46 % de cas positifs sur les tests réalisés) que la moyenne nationale (4,24%). On sait aussi que la majorité des cas diagnostiqués étaient asymptomatiques.