Youssouf Amine Elalamy, écrivain marocain âgé de 58 ans, a été récompensé du prix Orange du Livre en Afrique. Ce prix récompense depuis 2019 un roman écrit en langue française par un écrivain africain et publié par un éditeur du continent africain.

Son roman, C’est beau, la guerre était finaliste avec 5 autres livres sur un total de 38 qui ont été soumis pour cette 2e édition, la première avait été remportée par le camerounais Djaïli Amadou Amal.
C’est beau, la guerre a su séduire le jury. C’est un hommage aux réfugiés, écrit d’une plume qui montre la cruauté d’un climat de guerre civile mais aussi la beauté du monde et la force et résilience des survivants.

En 2001, lors de la 10e édition du prix Grand Atlas, l’auteur avait remporté la distinction avec son livre Les Clandestins.

Ses autres livres (une dizaine d’œuvres), qu’il a commencé à écrire depuis 1998, ont été traduits en Arabe, Anglais, Allemand, Espagnol et d’autres langues.