Une série d’articles du site Vice, « Comment votre conso de coke fout la merde en Afrique de l’Ouest » parue le 5 juin accuse Hamed Bakayoko d’être un « grand trafiquant de cocaïne » et « un pion central dans le trafic de cocaïne ».

L’article décrit aussi la capitale, Abidjan, comme un « haut lieu stratégique du trafic de cocaïne » et une « plaque tournante » des « cartels colombiens ».

Trois jours plus tard, le lundi 8 juin, le ministre ivoirien a annoncé qu’il allait porter plainte « au regard de ces insinuations extrêmement graves et diffamatoires » et affirme que sa réputation est « pure et sans taches ».

Le magazine compte plusieurs maisons d’éditions en Amérique du Nord et en Europe. Il reste donc à savoir devant quelle juridiction M. Bakayoko va porter plainte : en Côte d’Ivoire, en Europe ou aux Etats-Unis.