Les marchés de Dakar au Sénégal ont dû dans un premier temps fermer les samedis et dimanches (depuis le vendredi 1 mai) et depuis lundi 5 mai, les mesures nouvellement prises sont loin d’apaiser les vendeurs.

Les commerçants doivent en effet désormais se répartir les jours où ils pourront travailler. Ce sont les mesures prises par le Préfet de Dakar pour réduire la circulation des personnes et donc celle du coronavirus.

La vente de produits alimentaires doit se dérouler 3 jours sur 5 : tous les lundis, mercredis et vendredis. Pour les autres commerces qui dispensent du non-alimentaire, les jeudis et mardis leur sont réservés.

Un deuxième coup dur après celui du vendredi. Le flux d’acheteurs réduit la propagation du virus mais aussi les chiffres d’affaires des commerçants.

Bien qu’ils soient rares, certains comprennent ces mesures qui sont avant tout prises pour préserver la santé de tous.