Le Maroc fait partie des pays qui imposent le port du masque obligatoire ; et ce depuis début avril.

La production s’est donc amplifiée afin de faire parvenir à la population cette protection. Les marocains qui se déplacent sans masques encourent en effet des sanctions.

Aujourd’hui, la demande nationale est satisfaite, 34 entreprises confectionnent des masques et destinent même une partie de leur production à l’exportation. Cinq des 34 entreprises exportent déjà la moitié de leur production en Europe déclare Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique.

Pourtant, la distribution de masques a connu quelques problèmes à son lancement. Le prix des masques étant extrêmement faibles (0,07 euros l’unité), on a pu observer des achats en grandes quantité afin de faire des stocks voire de les revendre plus chers…

La situation maintenant « sous contrôle », l’exportation de cet excédent de production, qui s’élève à 7 millions par jour, est envisageable.

Cette initiative est saluée dans le monde : le besoin et la demande des autres pays en masques sont importants d’autant plus que la qualité de ces derniers est reconnue.