Dans la capitale, le gouvernement camerounais a décidé de lever certaines mesures de restrictions qui faisaient barrage à l’activité économique.

Yaoundé comme beaucoup de villes s’est retrouvée mise à mal par la fermeture de ses restaurants et de ses lieux qui reçoivent du public.

Joseph Dion Ngute, premier ministre camerounais a donc annoncé jeudi dernier (le 30 avril) l’annulation de certaines de ces mesures « afin de soulager les secteurs durement impactés par la crise sanitaire. »

Les débits de boissons, les restaurants et autres lieux accueillant du public peuvent donc rester ouverts au-delà de 18h, heure à partir de laquelle ils devaient auparavant refuser leurs clients.

Cette décision fait débat car elle met en péril la préservation de la santé des camerounais dans un pays où le virus est de plus en plus présent. Le ministère de la Santé déclare en effet plus de 2 300 cas de coronavirus.