En ce qui concerne la propagation du coronavirus au Burkina Faso, les récents chiffres datant du dimanche 3 mai s’élèvent à 83 cas actifs et 46 décès

Ces chiffres, qui restent largement inférieurs à ceux d’autres régions du monde, n’empêchent pas la prévention ; le gouvernement burkinabè avait jusque-là imposé l’interdiction de circuler entres les villes contaminées et ainsi confinées (celles ayant au moins un cas de Covid-19 confirmé).

Ces mesures datant du 20 avril ont été assouplies lundi 4 mai. Trois semaines après, les transports en commun et les lieux de cultes entre autres peuvent à nouveau reprendre leur activité.

Les mosquées ouvrent le pas et leurs portes depuis dimanche 3 mai et seront suivies des églises évangéliques dès le 10 mai.

Quant aux écoles, la date est annoncée : les classes d’examen réouvriront le 11 mai et les autres classes le 25 mai.

Cependant, certaines activités restent impossibles : les rassemblements, les restaurants mais aussi les funérailles et les baptêmes.