Depuis le 27 avril, les Etats de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) peuvent émettre des « bons sociaux Covid-19 », des bons du Trésor, afin de financer la riposte économique à la pandémie de coronavirus.

Les bons du Trésor sont des titres émis sur le marché monétaire par un Etat afin de financer sa dette : l’Etat emprunte à l’acheteur du bon qu’il remboursera à une échéance déterminée.

Le montant total de ces titres publics s’élève à 846 milliards de francs CFA [1,29 milliards d’euros] et peut évoluer avec le temps. Ces titres ont aussi une maturité dite « courte », cela veut dire que l’Etat rembourse dans de courts délais, à un taux d’intérêt bas.

Voilà ce qui permettra un décaissement rapide des fonds (pouvoir « sortir » de l’argent rapidement) et donc une réponse d’action rapide dans une période de crise sanitaire qui porte un coup sur les économies des pays.