Le confinement pour limiter la propagation du coronavirus oblige, le conteur burkinabè Kientega Pingdéwindé Gérad connu sous le nom de KPG doit rester chez lui.

Et ce n’est pas parce qu’il ne peut se produire sur scène que ce conteur, comédien et écrivain va s’arrêter de « partager des moments avec le public ». Il a donc choisi de diffuser son spectacle sur internet.

Son but ? Nous faire voyager, ce dont nous avons d’autant plus besoin en cette période actuelle. KPG se refuse à parler de l’actualité, qui nous entoure toujours au point de nous étouffer parfois.

Le conteur veut nous offrir un voyage dans l’imaginaire pour « oublier nos problèmes ». Cela n’empêche pas toutefois KPG de nous faire réfléchir sur les « thèmes de l’environnement, de la condition de vie des enfants, de la mort, de la politique, de la culture des Mossi [peuple de l’Afrique de l’Ouest, majoritairement présent au Burkina Faso]» entre autres.

Le support technologique est donc moderne mais les contes et l’oralité restent, eux, bien une marque d’une tradition et culture ancestrales.